Après un an de l’application de la loi anti-tabac

18.12.2008 :

“L’acte de fumer est la marque d’un choix individuel, contre l’ordre social.”

L’interdiction française est extrêmement pénalisante pour les petits établissements, mais on se félicite du retour des non-fumeurs, majoritaires, parmi la clientèle des bars-restaurants.Loi anti tabac 

Toujours dans le flou après un an dapplication de la loi anti-tabac

Depuis le 1er janvier 2008 et la mise en application en France de la loi d’interdiction de fumer dans les lieux de convivialité, les fumeurs et les cafetiers n’ont pas eu le courage de descendre dans la rue pour faire valoir leur droit d’exister. L ’interdiction de fumer dans les lieux publics s’est donc étendue aux bars, casinos, hôtels, restaurants et discothèques en toute civilité.

Dun côté une atmosphère sans fumée dans les restaurants et brasseries naurait pas fait baisser le chiffre daffaire de ces établissements. La majorité des clients et professionnels des commerces de bouche sont plutôt satisfaits de la réforme en terme de confort et de propreté. Les effluves de nourriture règnent à nouveau en maîtres et les employés saccordent tous pour plébisciter les bénéfices de linterdiction de fumer à lintérieur des locaux. En revanche quelques zones de flou demeurent, notamment pour les terrasses, qui sont devenus paradoxalement souvent trop fermées et considérées, à tort, comme des zones exclusivement réservés aux fumeurs.

Mais cest grâce à ces terrasses que beaucoup de bars restaurants sont parvenus à équilibrer leurs recettes, en développant une restauration rapide du midi qui compense les pertes du matin. Le client café-crème venait chercher de la convivialité au comptoir mais aujourdhui à peine avalé son café le client quitte le bar pour fumer sa cigarette dehors et bien souvent il ne revient plus pour en reprendre un deuxième. Les brasseries comptent sur les bobos pour combler le manque à gagner, s’adaptant à leur hégémonie de l’espace vital. 

cigarette

Le bouc-émissaire nouveau est arrivé !

 

Le bas blesse en province, une baisse moyenne de 20% du chiffre daffaire sur les consommations est constatée par lINSEE, dans les bars et cafés ne se situant pas dans un centre urbain. Selon Bernard Quartier de la Fédération nationale des cafés, brasseries et discothèques “Deux établissements en moyenne par jour ferment leurs portes pour cause de faillite sur les 41000 encore comptés en France.” Les affaires sont mauvaises dans ce contexte actuel de crise économique et on constate un changement des habitudes de consommation.

 

Tous les troquets sont contraints de se transformer en salon de thé. En province le bar est un lieu stratégique de la vie sociale, on y conclut des affaires, on y rencontre ses copains, en toute liberté. Cest encore “un lieu dhommes” qui na prévu aucun aménagement pour les poussettes.

 

Depuis la loi anti-tabac un pallier est encore franchi pour inciter les gens à rester chez eux. Les cafés sont désertés, le personnel sennuie et sinquiète. Quand des clients arrivent, ils repartent aussitôt. Aujourdhui les citoyens des petites villes vont plutôt acheter au supermarché une bouteille dalcool pour la boire en solitaire à leur domicile puisquils ne trouvent plus aucune convivialité au bar du coin. La culture du copinage est dépassée, la grande standardisation est en marche.  

malboro_country

La dictature hygiéniste  c’est "Tais-toi paie tes impôts"

 

Avant de construire des camps de travail et d’y enfermer des populations entières d’homosexuels, handicapés, tziganes, opposants politiques et juifs pour faire tourner leurs usines, les nazis menèrent une guerre contre le tabac et l’alcool. Quand l’ordre doit régner pour le bien de la production nationale les ayatollahs de lhygiénisme absolu et du principe de précaution s’insinuent dans la liberté individuelle de chacun la réduisant à néant.

 

Nous sommes bien en 2009 et la nouvelle atmosphère sociale en France consiste à optimiser la gestion de la société. Le pouvoir décide pour les citoyens de quelles libertés ils devraient pouvoir se passer sans même les consulter. La loi anti-tabac auréolée de bonne conscience est passée, sans  référendum. Depuis un an de mise en application, on s’attendait à des émeutes et des manifestations de la part des fumeurs et commerçants mais rien ne se passa, la pilule est passée sans eau.

 

Nous avons encore le droit fondamental de nous exprimer, de condamner cette société du contrôle qui vise une sorte de dictature du bonheur, où tout le monde fait de la gym, a l’air jeune beau riche productif et bien-sûr non-fumeur. Selon le sociologue Henri-Pierre Jeudy la dictature hygiéniste organise une purification de la société, ce qui ne peut aboutir qu’au totalitarisme. Puisque les fumeurs sont des tueurs en puissance, il vaut mieux les liquider de la société, en faire des parias. La référence à l’hygiénisme devient une procédure de légitimation, de l’extermination des gens qui vivent dans l’excès.

last-cigarette

 

Fin 2007, Avenue de Suffren à Paris, les cafetiers-buralistes se sont tous bâillonnés, acte symbolique pour marquer leur mécontentement  
Shiva Shakti Shanti © 

http://shivashaktishanti.blogspot.com/

http://shivashaktishanti.wordpress.com/

3 réflexions sur “Après un an de l’application de la loi anti-tabac

  1. Salut, je trouve ton article très intéressant mais je ne suis pas d’accord. J’habite au Québec et la même loi est en vigueur, je suis moi même un fumeur et je suis totalement d’accord avec cette loi. Il faut comprendre que les non-fumeurs sont dérangés par nous et que c’est par respect que nous devons aller fumer à l’extérieur. De plus je ne pense pas que fumer est un engagement envers l’ordre social puisque les compagnies qui les vendent sont des pourritures et ils ne cessent de chercher des moyens pour que les gens achètent leurs produits, de plus le gouvernement profite énormément des compagnies de cigarettes et je parie que le gouvernement et les compagnies de tabac ont une certaine association.

    J’espère que tu trouvera ma critique constructive et je crois que tu a de très bonnes idées mais peut-être que tu a besoin de voir la situation sous un autre angle. Je ne connais pas la situation en France mais au Québec la majorité des gens pense comme moi.(désolé si la qualité du français n’est pas parfaite)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s