Grace Jones « Hurricane » – L’album du retour en Grace

QUEEN GRACE JONES

QUEEN GRACE JONES IS BACK

La muse au visage de masque africain revient avec Hurricane et retrouve son rang d’égérie après vingt d’absence.

grace-jones31

Grace Jones est de retour dans les bacs avec «Hurricane». Album à sonorités atmosphériques il repousse les limites de l’espace et du temps et vient marquer le grand retour de l’icône des années 80. Bien vivante, Grace Jones est dotée d’un organe toujours aussi transgenre que les ans n’ont en rien altéré. Elle a mis cette fois le costume de la soixantenaire combative, plus que jamais touchante.    

Cet album est un ouragan d’émotions, les griffes de la panthère n’ayant rien perdu de leur verve. C’est tout un programme qu’elle applique à la ligne, chanson après chanson, sur des climats que ne renieraient pas Massive Attack. La coproduction par Brian Eno y est pour beaucoup, tout comme le nombre impressionnant de musiciens de haut vol qui l’accompagnent, ses amis de toujours, Sly & Robbi. Tony Allen, le batteur de Fela Kuti. Adrian Thaws, musicien anglais considéré comme l’un des piliers du trip-hop avec son groupe Tricky  qui mélange rock, hip-hop, musique électronique et musique soul vient prêter sa voix à Grace Jones.

Grace Jones «This is my voice, a weapon of choice » – Ceci est ma voix, une arme de choix.»

grace-jones-hurricane2

 

Celle qui nous revient tel un ouragan a compris bien des choses. D’abord que les meilleurs albums sont courts: celui-ci compte neuf titres. Ensuite, qu’il est bon quand on devient une légende, de s’éclipser un peu. Grace n’avait rien enregistré depuis 19 ans, mais à sa décharge car elle a connu les affres de la drogue, de l’alcool, et de la perte de foi en la musique. Elle nous apprend qu’il faut rester soi même, et ne pas chercher à être dans le vent.

Le temps n’a pas de prise sur la grande déesse black au physique androgyne.

 

Grace Jones est née Mendoza le 19 mai 1948 à Spanish Town, en Jamaïque. Fille d’un pasteur, elle quitte le domicile familial pour s’installer aux Etats-Unis et tenter sa chance comme mannequin.Son succès est immédiat et elle pose pour «Vogue» et «Elle». Mais son physique est jugé un peu trop agressif par le monde de la mode new-yorkaise.

Elle s’expatrie alors en France, où elle s’affirme définitivement comme chanteuse pop, notamment sous la houlette de son compagnon, Jean-Paul Goude, qui crée son look et sa coiffure inimitables.  

 grace-jones_nightclubbing_a

grace_jones_01

En 1977 elle connaît le succès auprès du grand public avec son premier album «Portfolio» où elle reprend la chanson d’Edith Piaf  «La vie en rose», transformée en un savant mélange disco et reggae. Reine de la nuit et des milieux branchés, amie d’Andy Warhol, Grace Jones écume les lieux à la mode, de Paris à New York, et marque les esprits par son caractère explosif et ses prestations scéniques.

 

La diva Jones à la fois icône gay, chanteuse, actrice, mannequin et jet-setteuse est de retour, époustouflante, après une longue traversée de l’hiver. Elle donnera un concert exceptionnel au Grand Rex le 22 mars 2009. Les places sont disponibles à la vente dès aujourd’hui.

Shiva Shakti Shanti ©2008

http://shivashaktishanti.blogspot.com/

https://shivashaktishanti.wordpress.com/

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s