Photos du Rassemblement à Paris en solidarité avec le mouvement espagnol

© Shiva Shakti Shanti

*** Les photos qui suivent ont toutes été prises le samedi 21 mai 2011, Place de la République à PARIS. Ce rassemblement a été improvisé sur le tas grâce aux reseaux sociaux, en parallèle du mouvement populaire anti-crise qui se déroule actuellement à La Puerta del Sol de MADRID.

REPRODUCTION INTERDITE / All Rights Reserved © Shiva Shakti Shanti  /  contact me: shanti999@hotmail.com 

http://shivashaktishanti.blogspot.com/

https://shivashaktishanti.wordpress.com/

© Shiva Shakti Shanti

* Je reprend ensuite l’article publié par Itb22 sur Lepost.fr qui explique très bien ce qui se passe. J’émettrais cependant une réserve quant à l’utilisation du mot « Révolution » dans son titre. Etant française je suis habituée à voir des mouvements sociaux rassemblant des millions de personnes dans la rue mais pour aucun résultat probant. Rappelons-nous de la loi Woerth des retraites… Le mot « révolution » devient un titre trop alléchant pour les journalistes officiels. Synthétisation à outrance mêne toujours à la désinformation. On ne sait plus lire entre les lignes malheureusement. Comme les pouvoirs en place, les journalistes se moquent de ce genre d’histoires de chiens écrasés, Oh le Peuple vous savez. .  . Si la révolution n’est pas encore là, des prémisses se font ressentir en Espagne mais aussi dans le monde entier. Rallions-nous dans l’espoir d’un bien mieux toujours possible, Inch’Allah ! ¡ Democracia Real YA!

Pour  contacter  ¡ Democracia Real YA! Paris

– E.Mail: internet.acampadaparis@gmail.com

– Facebook: Democracia Real – Paris / OPERATION REVOLUTION FRANCE/ http://www.tomalaplaza.net/

– Twitter: @ACAMPADAPARIS

*** « Spanish Revolution » : les clés pour comprendre*** (par ITB22)

 http://www.lepost.fr/article/2011/05/21/2502019_spanish-revolution-les-cles-pour-comprendre.html

Depuis plusieurs jours, l’Espagne est secouée par un mouvement « anti-système »en train de prendre une ampleur qui surprend tout le monde – à commencer par la presse espagnole elle-même, ainsi que sa classe politique. Pour l’heure, Les média français s’en font peu l’écho. Pourtant, tandis qu’une partie du monde a les yeux braqués sur le moindre battement de cils de DSK, il est en train de se passer quelque chose d’assez unique, peut-être même fondateur, en Espagne.

De quoi s’agit-il :

A l’image du printemps arabe, la protestation est née et a été relayée au départ essentiellement sur le Net. Les premiers pas ont été initiés par une plateforme, Démocracia Real Ya! qui a appelé à une manifestation le 15 mai contre le système politique espagnol actuel. Ses revendications peuvent paraître confuses et disparates, mais l’essentiel se résume en quelques idées fortes :

– pour une moralisation de la vie politique (il ne passe pas une semaine en Espagne sans qu’un cas de corruption politique n’éclate au grand jour).

– contre le bipartisme et l’alternance systématique PP/PSOE (ce qui revient chez nous à UMP/PS), au motif qu’ils appliquent globalement une politique identique.

– contre la collusion politique/monde financier qui a conduit non seulement à la crise, mais au maintien en place de ceux qui en sont responsables.

Elle s’inspire et se réclame notamment de la « révolution islandaise ».

L’évolution :

Au départ simple manifestation, donc, le mouvement a pris une ampleur spontanée à laquelle personne ne s’attendait – grâce notamment aux réseaux sociaux.

A la fin de la manifestation du 15 mai derniers, les « Indignés », au lieu de rentrer chez eux, ont en effet poursuivi le mouvement en improvisant des sittings dans plusieurs place emblêmatiques de grandes villes : la Puerta del Sol à Madrid, la Plaza Cataluna à Barcelone etc… Des sittings qui ont perduré jusqu’à devenir véritable occupation permanente.

L’extension du mouvement :

C’est de là que vient la plus grande surprise. Si au départ cette protestation a été vue – ou présentée- par l’establishment comme une sorte de « raout anar de quelques gauchos à dreadlocks », il apparaît clairement qu’elle va bien au-delà : aujourd’hui ce sont des dizaines de milliers de personnes qui occupent les grandes places espagnoles. De tous âges, de toutes conditions, étudiants ou pompiers, ou fonctionnaires ou même retraités, qui ne sont téléguidés par aucun parti, aucune organisation politique. Le mouvement est spontané, et la protestation l’expression d’un ras-le-bol général.

Comment ça s’organise :

L’occupation est permanente et, point essentiel : elle se fait sans aucun indicident. Cela peut nous paraître à nous, Français, habitués à voir n’importe quelle manif importante dégénérer en cassage en règle (et souvent organisé!), comme impensable, mais aucun problème sérieux n’a été raporté – ce qui pose problème au gouvernement, qui évidemment ne peut pas charger des dizaines de millers de personnes alors que pas même une vitrine n’a été cassée (ce pacifisme, respecté par tous malgré l’inévitable circulation de joints et de bierres quand on réunit des milliers de jeunes, en dit long au passage sur la différence entre les sociétés espagnole et française!).

Le mouvement recevant l’appui d’une très large population, des grands-mères cuisinent en envoient de la nourriture aux « occupant », les commerçants autour des places « occupées » laissent accès à leurs toilettes aux campeurs improvisés, etc… Des tentes ont été montées, des sacs de couchage livrés… des pizza sont envoyées par des anonymes, bref c’est une chaîne de solidarité spontanée qui s’est montée autour des « Indignés ».

Et dans le reste du monde :

La « Spanish revolution » gagne du terrain : dans plusieurs grandes villes du monde, les expats espagnols ont suivi le mouvement et campent ou manifestent désormais devant des lieux symboliques (ambassade d’Espagne à Paris ou Bruxelles, par exemple).

Par ailleurs, il semble qu’inspirés par le mouvement, plusieurs plateformes et appels à mobilisation se mettent en place, en Italie notamment.

Pourquoi c’est important :

Dans un pays tel que l’Espagne, où grêves et manifestations sont assez rares (et en général dépourvues du moindre effet), un tel mouvement est assez unique. Il parvient d’une part à défier le pouvoir politique… il a d’autre part échappé jusqu’alors à toutes les tentatives de récupération. Enfin, il a des accents, dans sa spontanéité, sa soudaineté, et son ampleur grandissante, de révolution arabe, même s’il est toujours hasardeux de comparer démocraties et dictatures.

Jusqu’à quand? Et demain?

C’est la grande inconnue. Aujourd’hui, des éléctions locales ont lieu en Espagne. Nul ne sait comment va évaluer la situation une fois les résultats connus. Et il est clair que la gouvernement compte sur une lassitude générale – dormir pendant des jours à même le sol peut finir par décourager même les plus enragés. Toutefois, si cette occupation perdure, nul ne sait comment la situation pourrait finir par se débloquer, d’autant qu’en l’absence de véritable porte-parole et d’interlocuteur, il ne peut s’agir de négocier.

Dans tous les cas, on pourra retenir ceci : pour la première fois depuis longtemps en Espagne, le peuple a élevé la voix et crié : « Basta! ». Il n’y a aucun doute sur le fait que ce mouvement est l’amorce de quelque chose qui perdurera et qui aura des conséquences.  Au premier lieu desquelles le fait que ce peuple – dont 44,5% des jeunes de moins de 25 ans sont au chômage- a pris conscience qu’il était temps d’agir, de prendre son destin en main, et enfin, de dire : NON!

Enfin, d’une manière plus générale, et à titre personnel, je pense que ce mouvement préfigure ce que seront les révolutions de demain, partout en Europe : le jour où tous ses membres ressembleront à l’Espagne – et vu la politique qui continue à être menée dans toutes les grandes démocracies, une telle évolution est assurée – des mouvements identiques sont inévitables… On ne peut pas indéfiniment cracher à la figure du peuple et espérer qu’il va continuer à baisser la tête jusqu’à la fin des temps.

2 réflexions sur “Photos du Rassemblement à Paris en solidarité avec le mouvement espagnol

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s